Eveil toi en moi.


Eveil toi en moi. Dans les tréfonds de nos solitudes. Dans les abimes de nos sollicitudes.

Eveil toi en moi. Je sais, je te l’ai d’abord refusé mais n’en vois-tu pas les enjeux ? La liberté de l’esprit n’est-elle pas liée à l’explosion des corps ? Laisse-moi croire en cette petite mort, celle qui te condamne au lâché prise. Cette petite mort si sournoise tant elle est douce par sa légèreté des sens.

Eveil toi en moi. Ne dis plus rien ! Laisse-moi faire, laisse toi faire ! Ecoute juste le déferlement de mes soupirs. Abandonne-toi juste à ces élans de passions. Ne perdons plus de temps, laisse-moi dessiner les lignes de ton corps du bout des doigts. Chaque centimètre de ton épiderme, laisse-moi y gouter.

Eveil moi en toi, je suis prêt. Je ne bloquerai plus rien. Il suffisait juste d’être patient, de laisser le temps faire son office. Mes yeux ne sont plus vides, je te vois à présent. Oui, je te vois toi et ce corps qui n’attend que moi. Engageons-nous sur le chemin des possibles.

Eveil toi en moi.

Eveil moi en toi.

Eveil de mon rêve de nuit.


Posts récents
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.