May 7, 2017

January 20, 2017

January 16, 2017

August 9, 2016

August 8, 2016

July 20, 2016

March 7, 2016

Please reload

Posts récents

La petite mort

June 22, 2015

 

Sacha n’osait plus la regarder. Il fuyait constamment son regard. Elle, la douce Marie qu’il disait aimer encore il y a deux jours.

 

-Sacha, regarde-moi ! Lui supplia-t-elle. Comment peux-tu faire une croix sur nous aussi facilement ?

 

-Il n’y a rien de facile. Dit Sacha toujours le regard baissé. Je ne peux plus, c’est tout !

 

-J’ai besoin de comprendre Sacha ? Je crois que je vais devenir folle, ce n’est pas possible. J’ai au moins droit à une explication ne crois-tu pas ? Dit-elle, les trémolos dans la voix.

 

-Tu ne comprendrais pas !

 

-J’ai besoin de savoir, tu me dois au moins ça !

 

-On ne se doit rien ! Dit-il d’un ton sec  qui fit frémir Marie.

Sacha fit mine de partir mais Marie le retint par le bras.

 

-Sacha, j’ai besoin de comprendre. Dit-elle alors qu’elle ne pouvait plus retenir ses sanglots.

 

-La petite mort ! Répondit Sacha toujours le dos tourné.

 

-La petite mort ?

 

-Oui, la petite mort ! La petite mort ne nous retient pas, on en fait nous-même notre prison.

 

-Je ne comprends pas Sacha.

 

-La petite mort ne prévient pas, elle s’accapare de notre libre arbitre et nous enferre de ses liens soyeux et, avant que nous ne puissions nous en rendre compte, il est trop tard ! La petite mort ne se veut pas délétère. Pourtant, à force de lâcher prise, elle devient aussi dangereuse qu’une roulette russe. La petite mort est séductrice. Elle sort toujours ses plus beaux apparats. Elle se débrouille toujours pour nous aveugler, nous hébété, nous enlever tout esprit critique. La petite mort peut être sournoise. Elle se cache souvent où on ne l’attend pas. Derrière nos faiblesses, nos doutes, nos incertitudes.

 

-Mais de quoi parles-tu Sacha ? Je n’y comprends rien de rien ! Dit-elle d’un ton agacé.

 

-Je te parle de nous.

-Mais qu’est-ce que cette petite mort ?

 

-C’est nous.

 

-Nous ? Tu vas me rendre folle Sacha ! Je n’en peux plus de tes énigmes ! Tu te moque moi ?

 

-Non ! Lui dit-il cette fois en la regardant dans les yeux. Jamais je ne me moquerais de toi, je t’aime et    je sais que toi aussi. C’est pourquoi nous devons arrêter là.

 

-Epargne moi tes je t’aime Sacha. Tu es un lâche ! Dit-elle en le soutenant du regard. Tu dis m’aimer et vouloir me quitter…

 

-Je le fais pour toi, je sais que ton avenir est ailleurs…

 

-Parce-que c’est toi qui va décider de mon avenir…

 

-Non, justement c’est pour cela qu’il faut que cela cesse. Tu as tes projets, ton chemin à suivre, si on reste ensemble tu devras y mettre un terme et ça, je ne le supporterais pas …

 

-Mais je t’aime Sacha, c’est ça qui est le plus important pour moi ! Ne le vois-tu pas ?

 

-C’est ce que tu me dis maintenant mais crois-moi, un jour tu me reprocheras d’avoir mis de côté tes projets pour moi. Un jour, peut-être que tu ne voudras plus de cette petite mort…

 

-Mais vas-tu m’expliquer ce qu’est cette petite mort à la fin ?

 

-Je parle de ces instants où nous faisons l’amour Marie. Ces moments où toi et moi nous nous laissons aller. Je parle de ces moments de jouissance intense qui effacent tout ce que nous sommes, ils sont dangereux ! Dangereux parce-qu’ils nous font oublier nos rêves et le tien n’est pas de me suivre.

 

Marie ne dit plus rien, au fond elle savait qu’il avait raison. Lentement elle caressa la joue de Sacha, elle ne pleurait plus. Elle ne pouvait plus réfléchir, ses pensées tournoyaient dans sa tête.

Sacha prit la main de Marie et l’embrassa.

Il lui fit un sourire puis partit.

 

 

Please reload

Please reload

Search By Tags
Please reload

Archive