Le sage aux yeux clairs et l'ours


Rien ne les destinait à se rencontrer, rien ! Lui, le sage aux yeux clairs poursuivait son chemin en quête d’un peu d’amour, de vérité et l’autre, tel un ours n’avait aucune intention de sortir de sa tanière. De Constantine à la métropole le sage aux yeux clairs n’a eu de cesse de conquérir le savoir. L’autre, l’ours léchait ses cicatrices, son chemin était déjà largement parcouru. Le sage aux yeux clairs, l’un des quatre-vingt-dix-neuf divins, pansait également ses blessures. Ses ailes, il les avait brulées à trop vouloir croire en ses pairs, souvent bien plus qu’eux-mêmes.

L’histoire entre le sage aux yeux clairs et l’ours commença sans qu’ils le sachent, par un simple salut sur la toile du réseau. L’ours fit un obstacle de la jeunesse du sage aux yeux clairs.

-L’ours, tu ne vas quand même pas me dire que tu penses vraiment que la différence d’âge est importante ? Ecrit le sage aux yeux clairs.

-Bien sûr que c’est important ! Répondit l’ours. Pour le plus jeune, un jour cela deviendra difficile en voyant les rides de son compagnon devenir de plus en plus marquées.

-Je me fous de la profondeur des rides, l’important n’est pas là. Lui répondit le sage aux yeux clairs.

Les échanges entre le sage aux yeux clairs et l’ours se rapprochèrent de plus en plus et bientôt, il n’était plus question de barrières se rapportant à l’âge. Le sage aux yeux clairs flatta l’ours sur la conservation de sa jeunesse et bientôt, les courriels se concentrèrent sur leurs goûts culturel, ils se découvrirent pas mal de points commun.

C’est l’ours qui finalement contre toute attente fit le premier pas, il donna rendez-vous au sage aux yeux clairs. L’espièglerie du magnifique regard du sage aux yeux clairs fit le reste. La profondeur de ce regard finit d’abattre la carapace de l’ours. Il comprit alors, que la durée n’avait aucune espèce d’importance, cela se jouait ailleurs, dans l’intensité de ce qu’il ressentit au moment où finalement il l’embrassa. Quant au sage aux yeux clairs, lui qui avait peur du recommencement éternel, s’abandonna à son tour.


Posts récents
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.