May 7, 2017

January 20, 2017

January 16, 2017

August 9, 2016

August 8, 2016

July 20, 2016

March 7, 2016

Please reload

Posts récents

Mon cinéma

August 21, 2015

 

Un écran blanc, vierge ! Une histoire à écrire, la mienne ! Une salle vide, un écran blanc. J’y suis le maître du jeu, de cérémonie. Ma cérémonie, mon cinéma ! Une musique en bruit de fond.

 

« Sur l’écran noir de mes nuits blanches, moi je me fais du cinéma »

 

J’inspecte les lieux et je suis toujours seul, je me détends et prends mes aises. Seul, on est toujours seul mais là, toute la lourdeur de cette solitude prend son sens. La lourdeur ? Ha ! Ha ! Que nenni !!! Cette solitude, je la savoure, je lui ouvre les bras et m’y repais. Juste moi et cette musique.

 

« Sur l’écran noir de mes… »

 

Cette chanson, comme en négatif de mon moment, continue de me bercer. Je me donne enfin le temps de réfléchir, vautré dans ces fauteuils de velours je laisse la matière se marier avec la peau de mes avants bras. Je ne fais plus qu’un avec ce lieu, je m’abandonne et laisse mon esprit s’évaporer.

 

« Sur l’écran noir de mes nuits blanches,… »

 

Oui, je me fais mon cinéma. Un cinéma à l’eau de rose, un cinéma passionné, à mon image. Je repense à tous ces films que je me suis approprié, tous ces films qui se sont offerts à moi pour quelques billets. Ces films m’ayant tant ouvert, m’offrant ce qu’il y a de plus beau au monde, l’esprit, l’imagination et bien d’autres choses.

 

« Sur l’écran noir de mes nuits blanches,… »

 

Je n’ai plus que ça à faire, me laisser aller à cette imagination de plus en plus fertile capable de me jouer de si mauvais tours. Mais là, à ce moment précis, plus question de sales coups, exit les coups de Trafalgar. Aujourd’hui, c’est mon cinéma, ma salle, mes fauteuils, mon écran blanc, mon écran vierge, mon écrin, je suis le maître de cérémonie. Aujourd’hui je réécris mon histoire, celle où tel un conquérant, je happe en tendant simplement les bras l’ascension de mes victoires.

 

« Sur l’écran noir de mes nuits blanches, moi je me fais mon cinéma »

 

Tout est en place, mon film peut commencer, j’en tiens fermement les ficelles. Aujourd’hui, le metteur en scène, c’est moi !

 

« Sur l’écran noir de mes nuits blanches, moi je me fais mon cinéma »

 

Moteur ? Ça tourne !

Please reload

Please reload

Search By Tags
Please reload

Archive