May 7, 2017

January 20, 2017

January 16, 2017

August 9, 2016

August 8, 2016

July 20, 2016

March 7, 2016

Please reload

Posts récents

Le compte à rebours

August 24, 2015

Le compte à rebours a commencé, quarante-cinq les ans et cela sonne comme un glas ! J’ai comme la vague impression d’une injustice, enfermé dans un corps de presque quarante-cinq années alors qu’à l’intérieur cela ne suit pas !  Ne précipitons pas les choses qu’il me disait, ne pas précipiter quoi ? Je n’ai plus le temps de faire lentement les choses, sais-tu toi de quoi demain sera fait ? Non, je n’ai plus le temps de faire comme si de rien n’était, je veux de cette vie à cent à l’heure. Prenons le temps mais le temps de quoi ? De voir si nos rides se creusent moins vite ? Le temps de voir si à quarante-cinq ans je suis capable de savoir où je vais ? Non, bien sûr que non, je n’en ai aucune certitude mais j’y vais !  J’ai un plan en ce qui me concerne, vivre pleinement ces années qui filent et défilent, sans me retourner, je n’en ai plus le temps. J’ai brulé ma vie par le passé en répétant les voltes faces,  la spécialisation du tourner en rond, j’en ai longtemps fait mon crédo. Mais là, c’est terminé et j’en ai fini de me flageller pour un passé quelque peu gâché. J’en ai trainé des boulets, chaque fois à vouloir laisser la chance aux autres de prouver le bon qu’ils avaient en eux mais, là aussi c’en est terminé ! Dans les nouvelles règles du jeu, il est bien question de moi avant tout. La place à l’autre, elle est toujours là, j’aimerai simplement ne plus y laisser des plumes. Je vivrai encore surement de ces nous, combien ? Je ne suis pas devin. Je sais simplement que je les vivrai intensément sans vraiment y réfléchir. Les nous pour toujours, je ne sais pas si il faut encore vraiment y croire, je sais simplement que je ne veux plus perdre de temps avec des hypothétiques éventualités et tant pis si je passe à côté. Le compte à rebours, il est bel et bien là, dans mes respirations, mes inspirations, mes amours, mes pas, sur ma peau, dans mes baisers,  mes touchers, mes mots, mes textes, mes photos… Alors oui, je n’ai plus le temps de m’attarder sur des histoires où je serais encore le seul à m’investir sous prétexte de ne pas aller trop vite. Quarante-cinq ans, suis-je le seul à y voir l’urgence ? Quarante-cinq années, y a comme un truc qui cloche ! Quarante-cinq les ans et je ne suis pas prêt ! Je vois déjà ce que vous pourriez me dire mais, ce sont mes putains de quarante-cinq années ! Une chose dont je sois sûr, c’est que la fin est plus proche que le début, non pas que j’aie peur de la mort, je crains juste le trépas sur des regrets. Ces regrets n’auront de sens que si je ne laisse pas de temps à l’ennui. Les regrets, quel vilain mot ! Regretter quoi, de ne plus prendre assez de temps pour te connaître, les connaitre ? Je l’ai déjà dit, je veux d’une vie à cent à l’heure, la lenteur j’en ai longtemps fait mon maître mot et je vois où cela m’a mené. Oui évidemment j’en ai retiré tellement de positif donc je ne dénigre rien de cette vie passée, de ces amours passés. Chacun à leur façon ont fait de moi l’homme que je suis à présent mais, rien ne peut m’enlever cette impression de gâchis. Pour la simple et bonne raison qu’à chaque fois, malgré les apparences, le pilier, je l’ai tenu. Alors oui, je vais avancer et ne plus rien attendre, ne plus attendre personne ni de personne. Si déception il y a, je n’en serai plus que le seul responsable. Avancer, ne plus regarder en arrière ! Aimer, le moment présent et à venir sans m’attarder dans des histoires qui ne veulent pas aller de l’avant. Je t’ai déjà parlé de ma peau d’éléphant, maintenant, je peux la retirer. Je n’en ai plus besoin, ma protection à présent, c’est d’avancer avec ou sans toi, sans eux !  

 

Please reload

Please reload

Search By Tags
Please reload

Archive