May 7, 2017

January 20, 2017

January 16, 2017

August 9, 2016

August 8, 2016

July 20, 2016

March 7, 2016

Please reload

Posts récents

L'âge de raison

November 3, 2015

Je ne suis pas d’ici, au fond je ne sais même pas si je viens d’ailleurs mais quelle importance!

Je me souviens de vies passées, encré à des endroits, pas fait pour moi ou alors…

Une vie qui décolle, des yeux grands ouverts ou alors…

 

L’âge de raison?

 

Comme un goût de victoire sur les démons anciens. 

Je découvre peu à peu que j’existe et c’est bon ça!

Une vie à me bruler les ailes mais apparemment, elles n’ont de cesse de se régénérer.

 

Je me souviens des jardins de mon enfance, un bouleau régnant en maître sur des lilas.

Ces mêmes jardins où j’y étais le héros d’une vie trépidante imaginée alors, j’ai l’impression de retrouver cette sensation perdue depuis lors.

Mon fief n’était alors composé que d’un lapin albinos et d’une poule, partout autour, des coquelicots devenu depuis ma fleur de prédilection. Quel doux souvenir!

Mon fief à présent est constitué d’une ville entière à conquérir, à chérir.

 

Une rengaine ne cesse de jouer la ritournelle, souvenir ancien également mais qui m’échappe!

Juste quelques notes puis elle s’évanouit. 

Je sais maintenant que je n’ai plus besoin de retenir ces notes orphelines.

A l’image de toutes les nouvelles aventures m’ouvrant leurs bras, je n’ai plus besoin de ces éclaboussures d’un passé sur lesquelles je me forçais à stagner afin de rattraper ces notes.

 

L’âge de raison, ben il a été long à venir celui là!

J’en ai mis du temps, en même temps le taxi qui était censé me conduire à destination avait un châssis bancale.

Un taxi…. Quelle drôle de métaphore, un taxi, on le paie, un taxi, même si on lui donne notre destination, il peut faire les détours qu’il veut!

J’ai tenu la route cabosseuse et je suis toujours là, plus vivant que jamais!

Même si j’en ai payé le prix fort, même si les détours ont été long, je suis là, je suis dans la place bordel et c’est pas rien ça!

 

Alors qu’importe le chemin de la construction, les bases sont là et solides.

Les sensations de vide ne sont que passagères et c’est tant mieux, après tout, elles m’aident aussi à exister.

Car oui, j’existe, au-delà de tout ce que l’on aurait pu me faire croire, au-delà de tous ces croches-pieds où je me suis laminé, JE SUIS LÀ!!!

 

Alors, âge de raison ou route finalement continue, il faudra compter avec moi!

Je suis bien décidé à accepter et imposer ce dont je suis capable d’apporter à autrui comme à moi-même.

Car je sais à présent que je suis riche, mes doigts ne me trahissent plus, ils courent presque seuls sur le clavier, ils capturent par un simple clic des images dans un boitier révélant des instants qui resteront figés.

Je sais maintenant que leur pouvoir touche, captive, questionne et c’est déjà beaucoup! 

 

 

Please reload

Please reload

Search By Tags
Please reload

Archive