May 7, 2017

January 20, 2017

January 16, 2017

August 9, 2016

August 8, 2016

July 20, 2016

March 7, 2016

Please reload

Posts récents

Nissa la bella

July 20, 2016

Nissa la bella, tu permets que je t’appelle ainsi ?

On ne se connait pas depuis longtemps mais je te ressens jusqu’au plus profond de moi.

On s’est mutuellement apprivoisé et tout d’un coup cette envie furieuse de te faire une déclaration, ma déclaration.

Une rencontre un peu par accident, je n’étais pas destiné à venir en ton enceinte... une formation... de nouveau amis… une séparation… un parcours professionnel…

La famille et mes amis éloignés, tu as réussi à panser la plaie de la distance.

Presqu’un an que je suis là et tu m’as déjà livré sur un plateau doré, des amitiés fortes, des liens indéfectibles et même une famille d’adoption.

Une bande de joyeux troubadours reliés par le chiffre 402.  

Toi tu le sais, à quel point je les aime, à quel point  ils ont bouleversé ma vie.

 

Nice, Nissa la bella, j’ai l’impression d’être vraiment né ici, de faire partie intégrante de toi.

Je suis ancré en toi et mon avenir se développe dans tes bras.

Je me sens véritablement niçois, alors tu vois, Nissa la bella en cette terrible soirée du quatorzième jour, j’ai tremblé, j’ai pleuré et malgré que je ne sois pas croyant, j’ai prié… à ma manière.

Quand je te dis que je ne suis pas croyant, ce n’est pas exactement la vérité… je crois en l’unité humaine !

Je suis persuadé que cette unité nous rassemble par un lien invisible et qu’il ne fait aucune différence… aucune.

Est-ce la proximité du drame qui m’a fait ressentir la douleur de la disparition de quatre-vingt-quatre des nôtres ?

Je sais que notre unité est mise à mal bien trop souvent, pas un jour ne passe sans qu’elle soit mise à rude épreuve et cela me bouleverse à chaque fois.

Pourtant, je te l’avoue, jamais je n’avais été autant en état de choc.

Quelque-chose a changé, un je ne sais quoi qui me dévore et je me demande si cela passera.

Ou plutôt je sais que cela s’estompera mais, n’est-ce pas là le drame ?

Je vois tous ces gens se balader sur ta fameuse promenade et la vie continue… Je trouve cela horrible, cependant je sais qu’ils ont raison… Je sais qu’il doit en être ainsi car oui, la vie continue… Pas pour tous...

 

Nice, Nissa la bella, tu permets que je t’appelle ainsi ?

Je ne comprends rien à ton dialecte pourtant il me va droit au cœur.

 

Nice, Nissa la bella, cela résonne et chante à mes oreilles telle une berceuse qui me reviendrait des temps anciens, comme une ritournelle d’une vie antérieure.

Car oui, Nissa la bella, on ne se connait pas depuis longtemps mais je t’aime…

Passionnément.

 

Please reload

Please reload

Search By Tags
Please reload

Archive